Carcauzon Pierre – « Exodus 2 »

La biographie de l’artiste

Pierre Carcauzon

Né en 1962 à Gradignan (33). Sculpteur depuis 1988
Formation de dessinateur industriel/mécanique, BTS de formation taille de pierre et CAP de restauration patrimoine (Monuments historiques).
Vit et travaille à Celles (24).

Principales expositions :
2009 Exposition collective, Espace Maurice Ravel, Paris ; Galerie Le 5, Ribérac.

2010 Galerie Wimbledon Fine Art, Londres, Angleterre ; Exposition collective, SNSP, Paris ; L’oeil en balade, Ribérac.

2011 Exposition collective, Viaduc des arts, Paris ; Galerie de la Bastide, Sainte-Foy-la-Grande (33) ; Galerie des Récollets, Bergerac ; Garden gallery, Hampshire, Angleterre.

2012 Palette du quotidien, exposition personnelle, Ot, Ribérac ; Exposition collective, Pôle Expérimental des Métiers d’Art, Nontron ; Exposition personnelle, Château de Nieul (16).

2013 Salon des Hivernales, Sarlat ; Contempora art show, Ribérac ; Corps fertile body, Château de Teinteillac, Bourg-les-Maisons ; Constellations, Château de Montbron, Montbron ; Arcane ou archéologies lunaires, Saint-Astier.

Acquisitions publiques : 2007 Fonds Départemental d’Art Contemporain, Dordogne.

L’univers de l’artiste

C’est un simple moellon, rencontré par hasard sur une route, qui a décidé du parcours artistique et professionnel de Pierre Carcauzon, le faisant renoncer à son métier de dessinateur industriel et le ramenant définitivement en Dordogne. Ce jour de 1987, il n’a sur lui qu’un simple opinel qui lui permet pourtant de créer sa première sculpture sur pierre qu’il appelle symboliquement Le cri ou Le déclic. Ayant trouvé sa voie et son mode d’expression, Pierre Carcauzon se lance avec quelques outils et travaille la pierre de Paussac, un calcaire au grain assez grossier contenant beaucoup d’inclusions, qui ne permet pas de sculpter dans le détail. Les sculptures qu’il expose à cette époque s’inspirent de l’art africain et ses maîtres se nomment Brancusi, Arp, Moore ou Picasso.

Il s’est depuis détaché de ces influences, trouvant son propre style. Entre-temps, Pierre Carcauzon fait une formation de tailleur de pierre, découvre toutes sortes de grès et de calcaires sur les chantiers de restauration des monuments historiques auxquels il participe, parcourant ainsi plusieurs pays d’Europe pendant douze ans, faisant siens le savoir-faire, la technique et l’humilité de cette profession. En 2000, Pierre Carcauzon crée sa propre entreprise à Saint-Vivien tout près de la carrière de Paussac. En parallèle de son activité de tailleur de pierre, il a à coeur de transmettre sa passion et propose initiation et formation à la taille de pierre, à la sculpture et au modelage.

Il peut enfin se consacrer à nouveau à la création artistique. Ses pièces, de toutes tailles, voire monumentales, sont imprégnées d’un style tout personnel qu’il décline dans ses séries. Pour ce faire, Pierre Carcauzon utilise la pierre dure et dense de Thenon. Il affectionne particulièrement ce calcaire marbrier, métamorphique, dont il peut travailler la croûte, brute et très oxydée aux teintes rouge et ocre. Il peut ainsi jouer avec la pierre de surface, créant une dualité avec les parties lisses. Les nuances de couleur, les grains, les veines de la pierre, tantôt brute tantôt polie, animent la matière et donnent vie à ses créations.
Délaissant les sculptures en ronde-bosse qui privilégient le relief et la représentation en trois dimensions, Pierre Carcauzon sculpte des « tranches » de pierre, dans un style maîtrisé, plus épuré, mettant en valeur l’aspect tactile, le contraste entre les parties rugueuses et le fini éclatant de la pierre polie comme du marbre. C’est la pierre, dans toute sa complexité et dans les surprises qu’elle peut receler, qui prime et renaît par le travail du sculpteur. Fixées grâce à une tige d’acier sur un socle de bois ou de pierre, les sculptures de l’artiste semblent ainsi échapper à la loi de la gravité ; flottant dans l’espace, elles sont également orientables pour prolonger le jeu entre ombre et lumière et révéler les contrastes de matière.

Aujourd’hui le travail de Pierre Carcauzon prend une nouvelle orientation. Abandonnant pour quelques temps la pierre, il se consacre au travail du bois et poursuit la création de séries, qui, quels que soient leurs titres (Rencontres, Androgynes, Ombres, Moonlight Shadow, Exodus, Visible invisible, Greenman) sont toutes liées à des périodes de sa vie et à des rencontres.

A propos de l’oeuvre

Exodus 2, sculpture pierre polychrome Brouchaud 24 sur socle acier, 160 x 26 x 28 cm, 2012<br /> Oeuvre acquise par le Conseil départemental de la Dordogne en 2013

Cette oeuvre, réalisée avec de la pierre de Brouchaud, fait partie d’une série de quatre sculptures du même nom. Elle est composée d’un bloc de calcaire métamorphique fixé sur un socle en acier et une tige oxydée. Sa couleur ivoire, qui suggère celle de la peau, est réalisée à partir de pigments naturels appliqués directement au pinceau et fixés.

Évoquant l’exode des peuples et les conflits dans le monde, cet Homme Debout semble entrer en mouvement, telle une ombre qui erre.