L’Espace Culturel François Mitterrand à Périgueux

Le Parc des anciennes Archives Départementales, a été successivement Jardin de collège Jésuite, Jardin de Préfecture et Jardin de l’Ecole Normale.

Propriété du Département, il est cependant partiellement utilisé par l’école maternelle du Lys.
Afin de destiner cet espace libre de centre-ville à des fins culturelles, il abrite aujourd’hui la Direction de la Culture, de l’Education et des Sports qui regroupe : les services des collèges, de la conservation du patrimoine, de l’archéologie, de la culture, CAUE, ATD.

La Cour d’Honneur

Un calepinage au sol permet de mettre en valeur le porche d’entrée, de souligner l’axe et d’accompagner l’architecture en « fer à cheval ».

La Cour d'Honneur de l'Espace Culturel François Mitterrand à Périgueux

Les matériaux utilisés, dalles de pierres, galets et gravillons seront d’origine locale et restent en harmonie avec les façades.
Sur les côtés, des plantations d’alignement viennent refermer l’espace cour, tandis que des massifs colorés animent la composition.
Le projet permet d’accéder en voiture et de ranger éventuellement les véhicules officiels. Un parking latéral de 10 emplacements pour le service est organisé
discrètement, au-delà de l’enceinte de la vieille ville rebâtie sur son emprise.

Le Jardin

Il est entièrement clos de murs de pierres. Le long de la rue du Lys, des ouvertures étroites permettent aux enfants de l’école maternelle de regarder le jardin ou d’y accéder de temps à autre par une grille qui vient assurer une fermeture complète de l’espace. Tandis que du côté de la rue de l’ancienne préfecture, l’ancien rempart médiéval est réhabilité.
L’hexagone central s’organise autour de l’escalier, majestueux par nature, remanié de sorte qu’il dégage un espace de scène. C’est en effet là que le spectacle peut se dérouler, avec le bâtiment comme coulisse et la cour-jardin comme amphithéâtre.

De part et d’autre de l’axe qui se dirige vers l’Isle, au bout duquel une fontaine coule, des tapis de gazon fin permettent d’accueillir des expositions.
La surélévation de ces tapis permet de s’adapter à la topographie du terrain.
L’ensemble de l’espace central est desservi par une promenade haute qui relie le bâtiment à la grille d’accès en contournant le jardin.
Le traitement ainsi conçu permet de conserver la majorité des arbres.